Peine de Coeur

" Peine de Coeur parle d’acceptation de soi, dans le sens général du terme. Les premières images de la série illustrent un moment douloureux de ma vie. Je cherchais une manière de me distancier des émotions que je ressentais. Comme une urgence, une nécessité d’agir. En 2020, j’ai décidé de relancer cette série en me concentrant cette fois sur les peines de coeur de mes modèles.

 

Ce projet est porteur d’un message : « accueillez-vous, tel.le que vous êtes. »

 

Comme lors de chaque rencontre avec mes modèles, je suis touchée d’entendre leurs parcours de vie. Souvent, je me reconnais dans les sujets qu’elles choisissent. Comme un écho de mes propres tempêtes.

 

La douleur a ce petit quelque chose d’universel…

 

En mélangeant nos univers, c’est un peu comme si nous parlions autant d’elles que de moi. Mon objectif et ma motivation première dans ce projet : illustrer leur peine tout en y mettant un peu de la mienne pour, ensemble, maximaliser notre incroyable potentiel de résilience. Je trouve cela terriblement beau.

 

Je vois cette série comme un jeu de piste. Le propos n’est pas visible de prime abord. Des indices sont présents dans les images et poussent le spectateur à réfléchir. J’aime quand les choses ne sont pas trop lisibles et qu’elles sont sujettes à interprétations. C’est montrer tout en cachant, cacher tout en montrant.

 

Pour chaque participante, nous sélectionnons un objet et une partie du corps qui illustreront la peine de coeur choisie. Les modèles écrivent un texte qui accompagnera les images et qui deviennent des sortes d’allégories.

 

Le nu symbolise la mise à nu complète, physique mais aussi émotionnelle du sujet photographié. C’est comme un pari ; celui de poser un regard bienveillant sur son corps et son histoire. C’est une façon pour celle qui pose de reprendre les commandes et le contrôle de son vécu.

 

Les fleurs sont comme une trame de fond, un point commun entre les images. Les fleurs fraîches et séchées représentent la vie et la mort, le passé et le présent, mais aussi la féminité.

 

Parfois, on me demande si les séances ne sont pas trop chargées émotionnellement. Chacune évoque en effet des situations douloureuses. En réalité, ce sont des moments assez légers ; des moments de création et de transformation. Nous faisons évoluer la douleur et nous la transformons en autre chose ; une chose nouvelle, différente et poétique."

Partenaires : Ginger Flower, Madame Capucine et Tattoo Kapris